Focus sur l’atelier Google Remarketing au Lengow Ecommerce Day 2014

4'

Parmi les partenaires de la seconde édition du Lengow Ecommerce Day, Google nous a fait le plaisir de proposer un atelier dédié à Google Remarketing. Animé par Catherine Boisset et Léo Sei, il a été l’un des plus prisés du Lengow Ecommerce Day 2014.

google-logo1

Léo Sei, Ingénieur solutions Remarketing & Tags, a commencé par nous rappeler quelques chiffres : une seule visite du site web ne suffit pas pour convertir un visiteur en acheteur, étant donné que « 96% quittent le site web sans effectuer de conversion, 70% abandonnent leur panier sans finaliser l’achat et 49% visitent deux à quatre sites avant d’effectuer un achat ».

Photo-4_Sei_Google

Que ce soit donc pour toucher des clients ou prospects ayant déjà démontré un certain intérêt (visite du site,…), augmenter le nombre de clients et obtenir une relation plus importante avec eux, ou pour réengager avec des clients “qualifiés avec le message parfait au bon moment’’, le remarketing est aujourd’hui un moyen incontournable pour renforcer l’efficacité des campagnes.

L’objectif de Google Remarketing est donc clair : convertir les visiteurs du site en clients, tout en améliorant votre retour sur investissement (ROI).

Catherine Boisset, Expert Remarketing SEEMEA, a poursuivi la présentation en dégageant les 3 piliers de la hausse des performances selon Google :

Lengow Day-200

La segmentation complexe :

Permet d’élaborer des stratégies d’optimisation pour les segments d’audience les plus spécifiques. C’est-à-dire que l’on peut segmenter l’audience pour obtenir de meilleurs résultats (en la séparant en différents sous-groupes, basés par exemple sur ce qu’ils ont regardé sur le site, …). On crée ensuite des listes de remarketing uniques pour chacun des sous-segments, en se basant notamment sur les éléments suivants : comportement sur le site, position géographique de l’internaute, paniers d’achat abandonnés, visiteurs récents ou fréquents, clients importants, intérêt et interaction, source, série de visites, vente de gamme supérieurs et vente croisée.

Des annonces efficaces :

Afin d’obtenir des performances optimales, les annonces dynamiques Google permettent, en plus de l’optimisation automatique de la mise en page, d’orienter les acheteurs vers les produits qui les intéressent grâce au moteur de recommandation de produits Google. Pour faire cela, le moteur va prendre en compte les articles que l’acheteur a consulté sur le site, ses historiques d’achats, ainsi que les produits apparentés ou les plus performants. Les annonces sont donc créées en temps réel et diffusées auprès de l’acheteur au moment où il est le plus susceptible d’effectuer un achat.

Des enchères automatisées :

L’enchère optimale à laquelle les anciens visiteurs du site effectueront une conversion peut être déterminée pour chaque utilisateur à l’aide du système d’enchères en temps réel. La stratégie d’enchère peut par exemple être déterminée en Target CPA (coût par acquisition cible) ou en Target ROAS (objectif de retour sur les dépenses publicitaires cible), l’objectif étant de maximiser les conversions tout en limitant les dépenses (que l’on fixe).

atelier-google

De plus, Catherine a expliqué que Google constate également une hausse des consultations de sites depuis des mobiles – « les consommateurs passent maintenant 40% de leur navigation sur un mobile » -, et que le remarketing des campagnes desktop sur ces appareils permet d’augmenter les taux de conversion de 10% ou plus, et ce même sans avoir de site mobile.

Enfin, le dernier sujet abordé à l’atelier fut le ciblage par audiences similaires, avec la technologie « Look-a-like ». Celle-ci permet d’identifier de nouveaux utilisateurs similaires à votre liste d’audience préalablement créée.

La technologie Look-a-like en chiffres :

  • « 60% d’impressions en plus
  • 48% de clics en plus
  • 41% de conversions en plus»

Encore merci à Léo Sei de Google pour cet atelier qui a fait salle comble !

Katharina Finninger