Euro 2016 : état des lieux du secteur du sport dans le e-commerce

3'

A la veille du lancement de la coupe d’Europe de football 2016, nous avons souhaité nous pencher sur le marché de la vente d’articles de sport en ligne. Présent tout au long de l’année dans le quotidien des e-shoppers, le sport est un loisirs pratiqué par de nombreux licenciés à l’image du foot qui est le sport le plus populaire en France. Uefa-euro-2016-logoAlors pourquoi ne pas profiter de l’Euro 2016 pour proposer une sélection de produits de votre catalogues liés de prêt ou de loin à cet événement sportif, en animant votre boutique en ligne avec des opérations spéciales ou encore des jeux concours sur les réseaux sociaux. En parallèle, même si la vente d’articles de sport reste encore majoritairement de l’ordre du domaine physique, certains acteurs du secteur font le choix de digitaliser leur activité pour proposer une expérience d’achat complémentaire aux consommateurs, pendant que d’autres plus généralistes bouleversent le marché en proposant une nouvelle offre “Sport”.

E-commerce & sport : un secteur en transition

D’après une étude Médiamétrie-Netratings réalisée en 2015 pour le compte de la Fédération de l’E-commerce et de la Vente à Distance ([glossary]FEVAD[/glossary]), les articles de sport représentent 17% des achats effectués en ligne par les e-shoppers français et se positionnent au 12ème rang. Cette tendance s’explique notamment par l’importance du conseil de vendeurs en magasin jugé essentiel pour près de 80% des consommateurs.classement-ecommerce Malgré une faible pénétration du marché du sport dans le e-commerce les dépenses sont tout de même en hausse et les acteurs du secteur continuent leur digitalisation pour répondre aux nouveaux comportements d’achat des consommateurs.

Parmi les incontournables du marché qui ont emprunté la voie du e-commerce voire même déployés leur place de maché, on retrouve les distributeurs multi-sports (Décathlon, Go Sport, Intersport…), les équipementiers (Nike, Adidas…) ou encore les marques spécialisées sur un segment sportif. Le quotidien sportif, L’Equipe, à lui aussi passé le cap en février dernier en lançant sa place de marché 100% sport et loisirs outdoor : L’Equipe Store. Cette marketplace propose à ce jour plus de 70 000 références et couvre pas moins de 70 disciplines lequipestore1

De nouvelles recrues font leur entrée sur le terrain

Face au potentiel du marché, à l’engouement pour la pratique sportive de la part des consommateurs et en vue de l’Euro 2016, d’autres acteurs du marché profitent également de cet intérêt croissant pour se lancer dans le grand bain à l’image de la Fnac, E.Leclerc ou encore Amazon.

En début d’année la Fnac a ouvert sur sa place de marché une section “Sport, Loisirs, Santé” regroupant 40 catégories et 80 000 produits. Avec cette nouvelle offre, la Fnac entend concurrencer un des principaux acteurs du secteur, Décathlon.

Acteur de la grande distribution, E.Leclerc a également investi l’e-commerce sportif en avril dernier avec le lancement de sa boutique en ligne dédiée aux équipements sportifs “afin de satisfaire aux usages toujours plus digitaux de ses clients et poursuivant ainsi son déploiement multicanal”. E.Leclerc proposera notamment à l’occasion de l’Euro 2016 des accessoires et maillots officiels des 24 équipes participantes. eleclercsport1Les opportunités business de l’Euro 2016 n’ont pas non plus échappé à Amazon qui a lancé il y a quelques semaines une boutique en ligne, à l’occasion de cette compétition. La plateforme propose à ce jour plus de 2500 références aux passionnés du ballon rond avec des produits officiels sous licence FFF et UEFA EURO 2016, mais également une offre plus large composée de produits alimentaires, high-tech, livres, jeux et consoles…

Quoi qu’il en soit, les événements sportifs sont de véritables leviers d’acquisition et d’engagement auprès des consommateurs, alors pourquoi s’en priver 😉

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow