Google Shopping devient-il gratuit pour tous les commerçants ?

7'

A la lumière de la crise sanitaire, la gratuité du référencement des produits est de retour pour les annonces Google Shopping. Après des années d’annonces sponsorisées, c’est une opportunité pour tous les commerçants, quels que soient la taille de leur entreprise ou leur mode de fonctionnement. Mais, bien plus qu’une offre commerciale à destination des marchands, cette annonce est le reflet de la concurrence grandissante d’Amazon sur le marché des achats et de la publicité en ligne.

Comment fonctionne Google Shopping ?

Google Shopping (anciennement nommé Froogle puis Google Product Search) est un comparateur qui permet aux marchands d’afficher leurs produits sur Google selon les recherches des internautes.

En parallèle des annonces textuelles (SEA), Google affiche sur sa page de résultats de recherches des annonces Shopping qui présentent une photo du produit ainsi qu’un titre, un prix, etc…

Les annonces sont visibles sur la page de résultats de recherche mais également via l’onglet “Shopping” :

Google Shopping

Des annonces gratuites sur Google Shopping et Google Search

Depuis 2012, déjà, Google Shopping ne référençait plus sur son interface que les annonces sponsorisées. Tout vendeur souhaitant y voir ses produits mis en avant se devait de prévoir un budget publicité (au coût par clic), tandis que les consommateurs n’accédaient qu’aux offres payées. Autant dire que l’annonce de la gratuité du référencement a secoué le monde du marketing, en particulier les marques en manque de budget ou en recherche de visibilité : n’importe quel e-commerçant, peut désormais référencer ses produits sur Google Shopping gratuitement, qu’il y fasse de la publicité ou non.

Annoncée fin avril, la mesure a été réalisée en deux temps. En avril, Google a offert aux annonceurs la possibilité d’être présents sans frais dans l’onglet Shopping. Puis, fin juin, une deuxième étape a été franchie avec l’affichage gratuit dans les résultats de la page de recherche.

Ces mesures ont tout d’abord été déployées aux États-Unis, et puis étendues à la France en mai. Elles devraient s’appliquer progressivement au reste du monde avant la fin de l’année 2020. 

Bien sûr, toutes les annonces ne seront pas gratuites. En effet, les annonces sponsorisées, quant à elles, restent d’actualité. Elles continueront d’apparaître en haut de page, en complément des annonces gratuites, et devraient même devenir absolument essentielles. Nous retrouvons le même système que pour les annonces textuelles où les résultats payants apparaissent au-dessus des résultats naturels/gratuits (SEO).

Et, dernier rebondissement fin juillet : pour amener davantage de vendeurs et de produits sur son site d’achat (Shopping Actions), Google a encore poussé la gratuité plus loin en annonçant la suppression des commissions de vente, aux Etats-Unis uniquement. Actuellement, les commissions sur Google Shopping varient de 5% à 15% selon les produits.

Quels bénéfices avec la gratuité pour les e-commerçants sur Google Shopping ?

Pour la firme américaine, l’objectif officiel d’une telle annonce est double : répondre à la demande croissante pour la vente en ligne et soutenir les commerces durement impactés par les fermetures de lieux physiques consécutives à la crise du Covid-19. D’un côté, les consommateurs profitent d’un choix plus vaste, répondant mieux à leurs attentes ou à leur budget. De l’autre, les commerçants bénéficient d’un accès direct à des centaines de milliers d’acheteurs potentiels à travers le pays ou le monde, afin d’écouler leurs stocks et de renouer avec leurs consommateurs. Entre les deux, Google attire un plus grand nombre de vendeurs et renforce son assise dans le secteur du e-commerce… boostant probablement, à terme, son service Shopping Actions et ses ventes d’annonces sponsorisées.

Selon l’entreprise, « des milliards de dollars de ventes pour les marchands et les marques aux États-Unis » seraient ainsi à prévoir, associés à « une augmentation significative de l’engagement des utilisateurs, les clics et les impressions augmentant considérablement pour les commerçants ».

Une stratégie gagnante à long terme pour Google

GOOGLE SHOPPING

Pour comprendre l’objectif final de Google dans cette action, il faut revenir sur le contexte du marché.

La croissance des revenus publicitaires d’Amazon ces dernières années a commencé à faire de l’ombre au géant du net qu’est Google. En effet, les recherches croissantes de produits sur Amazon ont empiété sur celles de Google et Microsoft. 

Selon une étude prévisionnelle du cabinet eMarketer, en 2020 et pour la première fois, les recettes publicitaires de Google devraient diminuer de 5,3% par rapport à l’année passée. Et en parallèle, celles d’Amazon devraient augmenter de 30%.

Sonnette d’alarme chez Google qui a décidé de frapper fort en proposant Google Shopping gratuitement. En élargissant son catalogue d’annonceurs, Google va pouvoir, d’une part, enrichir son offre produit et donc devenir une destination shopping incontournable pour les internautes. Et d’autre part, il va continuer à faire jouer la concurrence entre marchands pour augmenter ses recettes publicitaires… tout en proposant un service gratuit ! 

Car si l’augmentation de l’offre, et donc de la concurrence, devrait effectivement offrir un véritable gain de visibilité aux vendeurs opérant sur des secteurs de niche, certains pourraient, à l’inverse, voir leurs produits noyés dans la richesse de l’offre. Par conséquent, à terme, ils devraient envisager de compléter leurs annonces gratuites par des annonces sponsorisées pour se démarquer, annonces dont le CPC va probablement augmenter de part la compétition grandissante entre annonceurs.

Comment vendre gratuitement sur Google Shopping ?

Pour les entreprises déjà présentes sur Google Shopping : tous les produits mis en ligne sur le Merchant Center sont automatiquement éligibles au référencement gratuit, à condition d’avoir activé le programme « Plates-formes Google » (la case à cocher se trouve dans l’option « Participation à Plates-formes Google »). Pour les annonceurs qui ont intégré leur catalogue produits via l’API, il faudra renseigner une nouvelle valeur dans un attribut, alors que ceux qui utilisent un flux CSV devront l’indiquer dans le paramétrage de leur flux.

Pour les commerçants disposant déjà d’un site de vente en ligne, mais sans compte Google Merchant Center, il faudra commencer par la création du compte associé à votre entreprise. Les conditions d’usage et les règles de conception précises à respecter sont communiquées à cette étape. Vous pourrez alors créer puis importer le flux de produits à référencer sur Google Shopping.

Retrouvez toutes les informations de mise en place sur le support Google.

Vous n’avez pas de site de vente en ligne ? Toute entreprise peut vendre via les annonces Google Shopping gratuites grâce à la plateforme Shopping Actions : l’acheteur cliquant sur votre produit sera redirigé sur la marketplace de Google, plutôt que sur un site externe. 

Un écosystème de vente plus sain et plus complet

Afin de simplifier le commerce numérique pour tous les vendeurs, quels que soient leur taille et leurs usages, la firme a également annoncé vouloir améliorer son écosystème. En complément de la mise en avant gratuite des produits sur Google Shopping et de la suppression des commissions de vente, un partenariat entre Google et PayPal ou Shopify permet ainsi de lier les comptes des marchands pour une meilleure intégration. Les collaborations avec WooCommerce et BigCommerce font elles aussi l’objet d’améliorations constantes, toujours dans le but de faciliter la gestion des stocks et des produits. 

Lengow, en tant que partenaire pour Google Shopping depuis 2017 aide également les entreprises à explorer en profondeur les différentes fonctionnalités de ce canal. Les performances d’une campagne Google Shopping étant directement liées à la qualité des informations qui lui sont associées, Lengow a un réel impact pour les e-commerçants en agissant sur la structuration des données transmises à Google.

Conclusion ? Google veut démocratiser la vente en ligne. Et si tous les commerces n’y gagnent pas, peu d’entre eux y perdront.

Livre blanc Google Shopping

Augmentez vos ventes avec Google Shopping Découvrez notre nouveau li…

En savoir plus

Image : Pexels

Virginie David

Product Marketing Specialist @ Lengow