Comment importer ses données dans Google Analytics ?

4'

En quête perpétuelle de performance, les marchands en ligne se construisent un véritable écosystème e-commerce. Cependant, face à la multiplication des outils marketing, il est parfois préférable de les regrouper au sein d’un même espace, pour réaliser une analyse plus approfondie de son activité. Pour cela, intéressons-nous à la fonctionnalité d’importation de données de Google Analytics.

Avec cette fonctionnalité, vous pouvez importer des données à partir de sources externes (CRM, outil de gestion de stock…) pour ensuite les associer à des données collectées au sein de Google Analytics. Ces données importées peuvent être utilisées pour optimiser vos rapports, vos segments ou encore vos audiences de remarketing. De cette manière, vous obtenez une vue d’ensemble complète de l’activité de vos clients en ligne et hors ligne.

Quelles données peuvent être importées dans Google Analytics ?

Google identifie trois formes de données : les données d’appel, les données étendues et les données récapitulatives.

Tout d’abord, vous pouvez importer des données de remboursement comprenant le prix du produit, la quantité remboursée et le chiffre d’affaires réalisé. En intégrant les remboursements (totaux ou partiels) que vous pouvez faire sur vos commandes dans Analytics, cela vous permet d’avoir une vision détaillée de votre activité.

Pour avoir une meilleure connaissance des visiteurs de votre site, les données d’utilisateur vous permettent d’importer des données relatives aux utilisateurs comme la date du dernier achat, les centres d’intérêt, le taux de fidélité, la valeur client…

Avec les données relatives aux produits, vous transférez les informations de votre catalogue produits dans Google Analytics : marque, catégorie, taille, couleur, prix… De cette manière, vous pouvez évaluer le parcours d’achat des e-shoppers, le trafic sur votre site, les conversions et les revenus générés.

Les données de campagne vous donnent la possibilité de réutiliser vos codes de campagne existants (autres que Google), pour avoir une analyse plus personnalisée des performances de vos campagnes publicitaires. La “Source” et le “Support” font par exemple partie des attributs que vous pouvez importer.

Concernant les données de coût, celles-ci vous permettent d’analyser les performances de vos campagnes et d’avoir une vision globale de vos dépenses. Ces données incluent les impressions, les clics et les coûts provenant d’un réseau publicitaire (autre que Google).

A partir des données de votre CMS, vous pouvez importer des données relatives au contenu dans Google Analytics, pour bénéficier d’informations plus complètes sur les pages de votre site (auteur, date de publication, catégorie de l’article…) et identifier les contenus les plus lus.

Pour aller plus loin, vous pouvez également segmenter vos données par régions géographiques : ville, pays, continent… Enfin, il est également possible d’importer des données personnalisées au sein de Google Analytics.

Les rapports disponibles dans Google Analytics
Les rapports disponibles dans Google Analytics

Comment importer vos données dans Google Analytics ?

Cette étape consiste à importer des fichiers texte comprenant des données externes à destination de Google Analytics.

Les données importées au sein de Google proviennent généralement d’un outil de gestion hors ligne (système CRM, SMS). Si vous souhaitez exploiter des quantités moins importantes de données, vous pouvez : créer une importation en direct à partir de votre outil de gestion (type CRM) ou manuellement à l’aide d’un éditeur de texte ou d’une feuille de calcul.

Quant à l’importation des données, deux méthodes s’offrent à vous. Vous pouvez vous connecter à Google Analytics, puis cliquez sur “Admin” > “Propriété” > “Importation de données”. Ou autrement utiliser l’API de gestion d’Analytics pour la réalisation de cette étape.

L’association des données se fera à l’aide d’une clé commune présente par exemple au sein de votre feuille de calcul et dans Google Analytics (SKU, URL d’un page…).

En important vos données dans l’interface Google Analytics, vous ajoutez des informations supplémentaires, sans avoir besoin de réécrire du code. De plus, cela évite de ralentir vos pages au chargement, avec le renvoi d’informations additionnelles.

3 exemples d’importation de données

Les données de remboursement

L’importation des données de remboursement se fait à travers l’ID de transaction (transactionId) qui doit être obligatoirement renseigné dans votre fichier d’importation. Pour les remboursements complets, seul l’identifiant de la transaction doit être indiqué. Cependant, dans le cas d’un remboursement partiel, vous devez inclure en plus de l’ID de transaction, le code produit (productSku) et la quantité remboursée (quantityRefunded).

Nota : les remboursements complets et partiels doivent être séparés en deux fichiers.

Exemple de schéma à utiliser :
Clé : code de transaction
Dimension : code produit
Statistiques : prix du produit, quantité remboursée, chiffre d’affaires

Les données de remboursement importées seront accessibles dans le rapport “Performances des ventes”.

Les données relatives au produit

Si vous souhaitez par exemple en savoir plus sur les couleurs et les tailles les plus populaires parmi vos acheteurs, voici comment procéder pour importer vos données relatives au produit au sein de Google Analytics.

Exemple de schéma :
Clé : Code produit

Données importées
> “Dimension personnalisée” : Portée “produit”
Google Shopping, Marque du produit, Catégorie de produit (fonctionnalités avancées de commerce électronique), Variante du produit.
> Statistiques
Statistique personnalisée : Portée “produit”

Les données de coût

Pour utiliser l’importation des données de coût, vous devez regrouper les données générées par vos campagnes autres que Google (mots clés des moteurs de recherche, campagnes d’e-mailing, publicité sur les réseaux sociaux…). Ces données sont alors ajoutées à celles des revenus et des conversions pour obtenir des statistiques pour chaque campagne, mot clé, annonce… et analyser la performance des actions publicitaires mises en place.

Sont obligatoires, les dimensions “Support” et “Source”, avec l’ajout d’au moins un des éléments suivants : “Clics”, “Coût”, et “Impressions”.

Vous pourrez ainsi télécharger les éléments suivants : contenu d’annonce, groupe d’annonces, espace publicitaire, position, AdWords, ID de campagne, ID de critère AdWords, Campagne, URL de destination, URL à afficher, Mot clé, Requête de recherche avec correspondance, Chemin du site référent.

Sachez qu’il est également possible de lier vos comptes AdWords et Google Analytics, pour que vos données AdWords remontent automatiquement dans Analytics.

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow