Interview : Alibaba, un acteur clé sur le marché chinois

6'

A l’occasion du 11.11 Global Shopping Festival 2018, nous avons interrogé Laura Pho Duc, Responsable Marketing, Alibaba France, sur la richesse de l’écosystème du géant chinois, en passant par les dernières tendances décryptées sur ce marché qui devrait atteindre 1,8 billion de dollars en 2022.

1/ Quel écosystème Alibaba propose-t-il aux marchands ?

Alibaba propose à ses clients et partenaires un écosystème complet de services technologiques, logistiques et marketing visant à faciliter les échanges partout dans le monde. Nos plateformes de e-commerce B2B et B2C telles que Tmall, le Luxury Pavilion (notre espace dédié aux marques de luxe), Tmall Global, et Taobao font partie de notre coeur de business mais nous avons aussi des activités dans le Cloud, dans la logistique avec Cainiao, dans les services de paiement avec Alipay, et nous avons même des plateformes vidéo (Youku) ou de réservation de voyages en ligne (Fliggy) en Chine. Pour vous donner une idée, 29 des business units d’Alibaba ont été impliquées dans le succès de l’édition 2018 du 11.11.

En France, une de nos principales missions est d’aider les marques françaises de toute taille à vendre en Chine. Nous pouvons leur apporter notre connaissance fine de ce marché et des attentes et besoins des consommateurs, puisque nous avons plus de 600 millions de consommateurs actifs sur nos plateformes. Nous pouvons aussi leur proposer l’accompagnement de partenaires locaux, les Tmall Partners, pour les aider avec leurs besoins en logistique et opérations, en traduction, en marketing et en management de leurs boutiques sur Tmall, entre autres.

Parallèlement, notre objectif est également de faciliter le séjour des touristes chinois en France en leur proposant des services leur permettant de planifier leurs voyages via Fliggy, et de payer avec leur téléphone portable via Alipay dans un nombre croissant de commerces en France.

Enfin, nous développons en France et en Europe notre activité Cloud, à travers laquelle nous nous engageons à aider les entreprises de toutes tailles à réussir leur transformation numérique.

2/ Quelles nouvelles tendances se dessinent sur le parcours d’achat du consommateur chinois ?

La tendance du New Retail, un concept développé par Alibaba pour offrir aux consommateurs des expériences d’achat fluides, uniques, et mémorables on et offline, utilise les dernières innovations technologiques et bouleverse la manière dont nous faisons du shopping. Cela apporte également plus de possibilités pour les marchands et les distributeurs afin de repenser le modèle économique de leur point de vente comme centre de logistique pour livrer plus vite aux consommateurs.

Par exemple, proposer un parcours d’achat très fluide et simplifié, où les consommateurs peuvent tout faire avec leur smartphone : de scanner les produits et trouver des informations précises sur leurs origines, un atout important dans le secteur alimentaire, au paiement avec leur smartphone ou même leur visage, grâce à la technologie de reconnaissance faciale, et le tout, ensuite livré chez eux en moins de 30 minutes. Pour les secteurs de la cosmétique et la mode, il est même possible d’intégrer des technologies de réalité virtuelle et augmentée dans des pop-up stores physiques, pour ainsi permettre aux consommateurs d’essayer les produits dans des cabines virtuelles ou des miroirs connectés. La tendance est donc celle de la digitalisation des points de vente physiques, qui servent de plus en plus comme des vitrines d’innovation, où les consommateurs peuvent tester les produits, et avoir toute une dimension expérientielle et ensuite commander en ligne les produits qu’ils ont aimés. Une expérience sans couture où le consommateur a une relation unique avec la marque quel que soit le canal.

3/ Cette année le Global Shopping Festival fête ses 10 ans, parlez-nous de l’histoire de l’événement, des nouveautés de l’édition 2018.

Le Global Shopping festival a été lancé en 2009 et depuis, il n’a pas cessé de croître : la première édition a réuni 27 marques, tandis que cette année 180 000 marques chinoises et internationales ont participé. La première année le GMV a été de 7.8 millions de dollars, cette année nous avons atteint un record : 30.8 milliards de dollars en 24h ! Au-delà des performances de ventes, le concept en lui-même a beaucoup évolué, passant d’une journée de promotions en ligne, à un événement intégrant de plus en plus d’initiatives New Retail depuis 2017, un gala et des divertissements démarrant un mois avant le 11 novembre.

En effet, l’expérience de shopping est rendue ludique et interactive grâce aux nouvelles technologies, notamment la réalité virtuelle et augmentée.

Cette année, 200 000 « smart stores » physiques ont participé au 11.11 ainsi que des épiceries ou petits marchés « Lin Shou Tong » ou encore les « Taobao Villages » dans des zones rurales.

Par ailleurs, le Global Shopping Festival commence aussi à avoir une présence internationale de plus en plus forte : des consommateurs du monde entier ont pu bénéficier des promotions du 11.11, grâce à nos plateformes AliExpress et Lazada, en Asie du sud-est.

4/ Une erreur à ne pas faire avant de se lancer en Chine ?

Le marché chinois est un environnement très concurrentiel, et c’est justement pour cette raison qu’il est important pour les marques de bien étudier le marché avant de s’implanter en Chine, de s’interroger sur comment elles vont interagir avec les consommateurs locaux de manière engageante et innovante, et de trouver des partenaires, comme Alibaba et son écosystème, qui pourront les conseiller en fonction de leurs besoins spécifiques. Ce serait une erreur de croire que comme le potentiel du marché et la puissance de la consommation chinoise sont énormes, il n’y aurait pas besoin de définir une vraie stratégie de marque en Chine. L’écoute du consommateur est toujours le meilleur conseil pour se lancer dans n’importe quel marché.

Découvrez l’interview de Laura Pho Duc à l’occasion du Lengow Day 2018 :

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow