M-commerce : découvrez les tendances pour l’année 2016

3'

Les appareils mobiles tendent à devenir de véritables canaux d’achat. En effet, même si le nombre de ventes sur ordinateur reste supérieur au nombre de ventes sur mobile, en 2015 ces dernières ont représenté 20% des dépenses en ligne européennes.

mcommerce-blog2

Ce n’est plus une surprise, le m-commerce a le vent en poupe et les chiffres du rapport “Le shopping Mobile en Europe et en Amérique du Nord” de RetailMeNot le prouvent. Selon cette étude, en 2015 26% des transactions aux Etats-Unis et 20% en France ont été effectuées via mobile.
Sur le marché européen, la Grande Bretagne tire son épingle du jeu et décroche la première place en termes de pourcentage de ventes réalisées sur supports mobiles (29%). Elle est suivie de près par l’Allemagne (28%) et la Suède (27%). La France quant à elle arrive en quatrième position (19%).
En 2016, les dépenses sur supports mobiles devraient augmenter de 30,6 milliards d’euros aux Etats-Unis et 20,1 milliards d’euros en Europe. En France, on prévoit une augmentation de 3,1 milliards d’euros pour l’année à venir. L’avenir du m-commerce est donc prometteur et ce en raison du développement de l’ergonomie des supports, de l’attractivité des applications, de systèmes de paiement de plus en plus simple d’utilisation ou encore de l’accroissement durable du taux d’équipement.

86% des utilisateurs de smartphones s’en servent pour rechercher et/ou acheter des produits

En 2015, le nombre de smartphones a augmenté de manière significative à tel point qu’il dépasse aujourd’hui le nombre d’ordinateurs. Les tendances montrent que les utilisateurs font davantage de recherches sur mobile que sur PC mais cependant ce dernier de par sa praticité reste l’outil le plus utilisé. En effet, 65% des utilisateurs réalisent leurs recherches sur mobile mais finalisent la transaction sur un autre support car ils éprouvent une certaine réticence à passer le cap de l’achat via mobile.
Or le changement de support lors du parcours d’achat peut se révéler défavorable. En effet, le laps de temps entre le passage d’un dispositif à un autre peut amener l’internaute à se rendre sur un autre site ou tout simplement à changer d’avis. Il est donc primordial d’identifier les raisons qui le poussent à changer de support, afin d’y remédier et ainsi maintenir la dynamique d’achat.

Freins à l’achat sur mobile en France

Certes les supports mobiles font désormais partie de notre quotidien, mais cependant certains freins subsistent face à l’achat mobile. Il est donc nécessaire de les identifier afin d’adapter au mieux votre site ou votre application en fonction des attentes, des besoins et des habitudes de navigation de vos mobinautes. Un consommateur satisfait de son utilisation et de son expérience d’achat sera davantage amené à finaliser sa commande sur votre plateforme e-commerce. Ce qui vous permettra d’augmenter vos ventes, de fidéliser davantage votre clientèle et de réduire le taux d’abandon de panier.
En tête des freins principaux à l’achat sur mobile, on recense l’utilisation d’images produits trop petites et pas assez nettes (46%), une connexion lente ou un manque de connectivité Internet (38%) ou encore l’appréhension à donner leurs coordonnées bancaires via mobiles (34%).


Infographie RetailMeNot “Le shopping Mobile en Europe et en Amérique du Nord”

author_avatar

Léa Bulteau