Quelles tendances e-commerce marqueront l’année 2016 ?

5'

Alors que les fêtes de fin d’année touchent tout juste à leur fin, il est désormais temps pour l’ensemble des e-commerçants de se concentrer sur 2016, qui commence sur les chapeaux de roues avec le lancement demain des soldes d’hiver.

Chaque année le marché du e-commerce voit apparaître ou se renforcer un certain nombre de tendances, dont l’émergence se traduit en partie par l’évolution du comportement des consommateurs et la digitalisation des échanges. Ce qui amène les acteurs du marché à devoir adapter leur offre pour proposer un parcours d’achat optimal aux acheteurs. Pour bien débuter l’année, découvrez les principales tendances e-commerce à suivre de près en 2016 !
ecommerce

Le m-commerce

Même si le mobile ne fait pas encore partie des principaux canaux d’achat en France, il occupe néanmoins une place majeure dans le processus de consommation des français. Que ce soit pour comparer les prix, chercher des offres et bonnes affaires, consulter les avis ou encore vérifier la disponibilité en magasin, on constate tout de même que 71% des parcours d’achat en France débutent sur mobile. Parmi les raisons qui freinent encore les mobinautes à passer le cap du m-commerce : la mauvaise performance des boutiques en ligne pour 69% des répondants Français d’une étude conduite par RetailMeNot. A ce jour seulement 1 e-commerçant sur 4 en Europe possède un site optimisé mobile, ce qui freine les mobinautes à passer commande, frustrés de ne pas disposer d’un parcours d’achat adapté sur mobile. Même si ce mode de consommation peine encore à convaincre les acheteurs français, il attire tout de même d’autres consommateurs européen comme au Royaume-Uni ou encore en Allemagne où le m-commerce est davantage sollicité par les mobinautes. D’ici 2016, le m-commerce pourrait représenter 30% du e-commerce et atteindre 50% voire plus en 2017 en Europe.

L’omnicanal

Toujours plus exigeants et en demande de flexibilité dans leur parcours d’achat, les consommateurs adoptent désormais un comportement multi-devices pour commander en ligne. En utilisant plusieurs appareils ils ont ainsi 20% de probabilités en plus de compléter leur achat comparé à un acheteur monocanal. Repenser l’expérience client en adaptant son site e-commerce sur différents supports devient primordial puisque 50% des transactions e-commerce dans le monde se font à partir de plusieurs devices. En parallèle, les marchands doivent multiplier les points de contact online et offline avec les consommateurs de plus en plus adeptes du Showrooming et du Webrooming puisqu’ils sont à ce jour 51% à effectuer des recherches sur Internet avant de se rendre en magasin. Par ailleurs, les consommateurs multicanaux français dépensent 47% de plus que ceux qui achètent uniquement en ligne. Il est donc essentiel pour vous d’adopter pour l’année 2016 une stratégie omnicanal en multipliant les canaux pour être présent tout au long du parcours d’achat de vos clients et ainsi multiplier vos chances de convertir.
delivery-man

La livraison

Même si la livraison à domicile demeure le mode de livraison privilégié des e-shoppers, devant les points relais et le retrait en magasin avec le Click and Collect, d’autres modes de livraison ont fait progressivement leur apparition et se renforceront en 2016. Pour proposer toujours plus de flexibilité aux consommateurs les acteurs du marché multiplient les tentatives pour séduire une clientèle volatile comme par exemple Amazon et Alibaba qui expérimentent la livraison par drône, la mise en place de casiers de retrait chez Monoprix pour faciliter la récupération des colis, ou encore la livraison directement dans le coffre de voiture des consommateurs. En 2016 les services de livraison devront être de plus en plus performants pour offrir une livraison instantanée aux consommateurs de manière à optimiser leur parcours d’achat et augmenter vos chances de les fidéliser. Livrer le plus rapidement possible devient un enjeu primordial pour se démarquer de la concurrence, à l’image du service Amazon Prime Now qui donne la possibilité aux e-shoppers d’être livrés une heure après avoir passé commande. La livraison étant la dernière étape du processus d’achat, il est important que les consommateurs en gardent un bon souvenir, de manière à les inciter à repasser commande sur votre site e-commerce. D’où l’importance d’adopter un comportement irréprochable pour satisfaire l’ensemble de vos clients.

A lire > La livraison : « Un outil marketing de fidélisation redoutable »

Téléchargez notre fiche sur les méthodes de livraison

Le social commerce

En 2015 les réseaux sociaux ont définitivement pris le virage e-commerce en multipliant les initiatives pour permettre à leur membre de commander des produits/services directement au sein de leur plateforme. Entre le développement des “Buy Buttons”, le lancement de Facebook Dynamic Product Ads ou encore la mise en place de la fonctionnalité TrueView for shopping, le shopping social semble avoir un bel avenir devant lui. Avec 2 heures passées en moyenne par jour dans le monde, les réseaux sociaux deviennent incontournables dans le processus d’achat des e-shoppers. Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest ou encore Youtube, font désormais partie du quotidien des internautes qui n’hésitent plus à échanger et consulter les avis avant de passer commande. 2016 sera donc une année clé pour les réseaux sociaux qui poursuivront leur démarche e-commerce afin de séduire davantage d’annonceurs et d’internautes.


Source : Ecommerce Mag

author_avatar

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow