Comment la réalité augmentée transforme l’expérience client

3'

Longtemps assimilée à l’univers de l’industrie ou encore du jeu, la réalité augmentée s’inscrit désormais dans des domaines plus pragmatiques comme le commerce, pour permettre d’enrichir l’expérience d’achat des consommateurs.

Avec la réalité augmentée, les consommateurs peuvent désormais se projeter dans leur achat, en visualisant virtuellement le(s) produit(s) qu’ils souhaitent acheter à partir d’un appareil mobile (smartphone ou tablette).

L’engouement pour cette technologie est tel que d’après le rapport de Markets and Markets, le marché de la réalité augmentée pourrait atteindre 61 milliards de dollars d’ici 2023, soit une croissance moyenne d’environ 56% d’ici 5 ans. Tim Cook (CEO d’Apple), dont l’entreprise s’intéresse particulièrement à cette technologie a même indiqué dans un entretien fin 2017 : “Nous pensons que l’AR va changer la façon dont nous utilisons la technologie pour toujours”.

Face au potentiel de ce marché pour le e-commerce, certains acteurs ont rapidement développé leur application en réalité augmentée et proposent déjà à leurs clients cette nouvelle expérience d’achat. Qu’ils évoluent dans l’univers de la maison ou bien dans la beauté, découvrez comment certains acteurs du marché ont misé sur la réalité augmentée pour augmenter leur taux de conversion et par la même occasion limiter le nombre de retours clients.

Aménager son intérieur

Lancé en 2017, IKEA Place permet aux clients du géant suédois de décorer virtuellement leur intérieur en utilisant une application disponible sur l’App Store et Google Play. Une fois leur sélection faite parmi un catalogue de plus de 2000 produits disponibles en 3D, ils peuvent mettre en scène et visualiser le rendu du produit au sein de leur intérieur, avant de finaliser leur achat.

IKEA n’est pas le seul acteur du marché à proposer ce type de service à ses utilisateurs. Fin 2017, la place de marché Amazon a présenté AR View, une fonctionnalité en réalité augmentée disponible au sein de son application e-commerce.

D’autres applications donnent la possibilité aux acheteurs de se projeter dans leurs projets de décoration de leur intérieur, à l’image de la marque de peinture Dulux et de son application Dulux Valentine Visualizer. Celle-ci permet aux acheteurs de tester virtuellement des couleurs de peinture sur les murs de leur bien sans avoir besoin de demander des échantillons tests.

Tester des produits de beauté

La réalité augmentée ne se limite pas uniquement à l’univers de la maison. Les applications beauté se font aussi une place dans ce monde virtuel, pour permettre aux consommateurs de visualiser le rendu d’un produit sur eux avant de l’ajouter à leur panier d’achat.

En 2017, L’Oréal a noué un partenariat avec Perfect Corp permettant aux produits de la marque d’être disponibles via l’application de réalité augmentée YouCam Makeup, pour que les consommateurs puissent tester des rouges à lèvres ou encore des fards à paupières. En mars 2018, le leader de la beauté en ligne passe un cap et confirme son investissement dans la “Beauty Tech” avec le rachat de la société ModiFace, spécialisée dans la réalité augmentée dans le secteur de la cosmétique.

“ModiFace sera au cœur de notre R&D digitale. Avec ses équipes et technologies sans égales, et ses percées successives dans la beauty tech, ModiFace contribuera à réinventer l’expérience beauté autour de services innovants pour aider nos consommateurs à découvrir, essayer et choisir des produits et des marques. Notre ambition pour L’Oréal et ModiFace, est d’être les pionniers de cette transformation de l’industrie de la beauté en offrant à nos clients de nouveaux services et expériences.”, indique Lubomira Rochet, Chief Digital Officer de L’Oréal.

La réalité augmentée a un rôle clé à jouer dans le e-commerce puisqu’elle va permettre de lever les freins classiques que les consommateurs rencontrent lors de leurs achats : Est-ce que ce produit va m’aller ? Est-ce que ce canapé passera dans mon salon ? Est-ce qu’une peinture taupe conviendra pour ma cuisine ? Si son déploiement reste encore timide par rapport à son potentiel, cette technologie se démocratise puisque Apple et Google ont lancé leur plateforme, respectivement ARkit (IOS) et ARCore (Android), permettant de concevoir des applications en réalité augmentée.


Sources : L’Oréal / Bloomberg
Image : IKEA

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow