Spatial Commerce : la nouvelle tendance e-commerce ?

6'

Ces dernières années, de nombreuses tendances ont émergé dans le domaine de l’e-commerce (comme le commerce vocal, le métavers, le commerce embarqué, etc.) ; seules certaines d’entre elles se sont concrétisées. Mais le “Spatial Commerce” est différent et a ce qu’il faut pour véritablement révolutionner le secteur. Surtout, il a un allié qui peut faire la différence : Apple.

Qu’est-ce que le Spatial Commerce exactement ? Qu’est-ce qui le caractérise ? Et à quoi peut-on s’attendre dans les années à venir ? Dans l’article qui suit, nous répondons à ces questions.

Qu’est-ce que le Spatial Commerce?

Le Spatial Commerce est basé sur le Spatial Computing

Le Spatial Commerce, une évolution de pointe dans le domaine des achats en ligne, est profondément ancré dans les principes du Spatial Computing (souvent considéré comme une forme avancée de commerce virtuel). Ce dernier est une technologie qui permet aux ordinateurs d’interagir avec l’espace tridimensionnel qui les entoure et de le comprendre, intégrant ainsi les mondes physique et numérique. Elle permet de manipuler des objets dans un espace en trois dimensions en utilisant des données telles que des gestes, la voix et des données environnementales.

Cette technologie de pointe devrait révolutionner l’e-commerce en offrant des expériences d’achat immersives et interactives, mêlant les mondes physique et numérique. Le Spatial Computing permet aux consommateurs de visualiser les produits dans un espace tridimensionnel, qui peut être soit dans leur environnement réel en utilisant la réalité augmentée (AR), soit dans un espace complètement virtuel. Cette approche immersive permet aux acheteurs de voir à quoi ressembleraient et s’adapteraient des articles tels que des meubles ou des vêtements dans leur propre espace ou sur eux-mêmes.

Avantages du Spatial Commerce

La mise en œuvre du Spatial Computing dans l’e-commerce améliore non seulement le réalisme des achats en ligne, mais conduit également à des décisions d’achat plus éclairées. En permettant aux clients d’essayer virtuellement avant d’acheter, elle réduit considérablement la probabilité des retours. En outre, cette technologie renforce l’engagement et l’interactivité des clients, en leur offrant une expérience d’achat personnalisée et captivante. Elle comble efficacement le fossé entre le revendeur physique et le revendeur en ligne, en créant un mélange homogène des deux mondes. Par conséquent, le Spatial Commerce n’est pas seulement un outil innovant de visualisation, mais une force de transformation qui remodèle le paysage revendeur, en rendant les achats plus intuitifs, plus engageants et plus centrés sur le client.

Ce qu’Apple a à voir avec cela

Le Vision Pro d’Apple (en fait son casque VR) est un appareil qui marque une avancée significative dans le domaine du Spatial Computing. Premier ordinateur spatial d’Apple, Vision Pro intègre de manière transparente le contenu numérique au monde physique, offrant une expérience immersive contrôlée par des entrées naturelles telles que les yeux, les mains et la voix. Cette approche innovante permet une utilisation plus intuitive et interactive de l’informatique, dépassant les limites traditionnelles de l’écran. C’est essentiel, car cela signifie que l’une des entreprises les plus puissantes au monde soutient la technologie du Spatial Computing.

Spatial Commerce with Apple Vision Pro Example
Un site e-commerce figurait en bonne place dans la présentation du produit Apple Vision Pro (source image : Apple).

Une récente exploration des capacités de la Vision Pro d’Apple a révélé sa première application pratique dans le domaine de l’e-commerce. Cela a été démontré à travers une expérience de navigation vers un site e-commerce, spécifiquement conçu par HumanNYC, une agence Shopify.

Cet exemple est remarquable car il illustre la manière dont les technologies de VR avancées, telles que le Vision Pro, sont utilisées pour améliorer des activités familières telles que les achats en ligne. Cependant, l’approche adoptée par Vision Pro marque un changement important dans le domaine de la VR. Le concept traditionnel d’un écran, généralement tenu en main ou placé sur un bureau, est transformé. Avec Vision Pro, l’écran devient une partie intégrante du champ visuel de l’utilisateur, placé à quelques centimètres de ses yeux. Ce changement redéfinit l’interaction de l’utilisateur avec les plateformes d’e-commerce.

La vision d’Apple pour l’avenir, telle que démontrée par le Vision Pro, se concentre actuellement sur la présentation d’une fenêtre flottante de site web comme interface principale pour les interactions d’e-commerce, plutôt que sur la création d’une salle d’exposition virtuelle remplie de modèles 3D de produits tels que des meubles. Cette approche est un mélange d’expériences familières d’achat en ligne avec les capacités immersives de l’informatique spatiale.

Même si le casque VR d’Apple est susceptible de voir des chiffres de vente d’abord assez faible (à cause de son prix élevé) et une croissance lente par rapport aux lancements de produits précédents, la course au Spatial Commerce est lancée.

Exemples de Spatial Commerce

Exemples classiques

Pour l’instant, les applications de AR ou de réalité mixte n’ont souvent été possibles que pour les grandes marques. Des marques comme Sephora utilisent en effet des fonctions de AR pour essayer du maquillage sur le visage, et Ikea et Amazon permettent aux utilisateurs de placer des articles de leur catalogue dans leur environnement depuis un certain temps déjà.

Sephora a adopté le Spatial Commerce grâce à une fonction d’essai de maquillage en VR, qui permet aux clients de tester virtuellement les produits sur leur visage en temps réel, ce qui les aide à acheter en connaissance de cause. De même, l’application VR d’Ikea permet aux clients de visualiser les meubles dans leurs pièces avec une précision de 98 %, y compris un planificateur de pièces en 3D et une salle d’exposition virtuelle pour l’agencement et l’expérimentation du style, améliorant ainsi l’expérience d’achat et stimulant la satisfaction des clients et les ventes.

Cependant, il s’est souvent agi de développements complexes en interne, qui ne sont pas abordables ou réalisables pour toutes les marques ou tous les revendeurs.

Des changements grâce à l’IA générative

Les applications de Spatial Computing deviennent progressivement accessibles à tous. L’IA générative jette les bases de nombreuses expériences immersives et spatiales dans le domaine du shopping et, dans la phase de découverte, elle fait progresser le calcul spatial en rendant abordables les scénarios de AR ou de VR alimentés par l’IA. De même, les principales plateformes font progresser le développement en mettant en œuvre des fonctions de calcul spatial.

Spatial Commerce AI feature with Shopware
Le Spatial Commerce version Shopware (source image : Shopware).

Shopware en est un exemple. La plateforme d’e-commerce met aujourd’hui en place le Spatial Computing, rendant l’utilisation et la création de visuels 3D avec l’IA et l’apprentissage automatique plus faciles et plus rapides pour les marques. La nouvelle fonctionnalité de Shopware cherche à répondre aux questions suivantes : Comment afficher les produits sous tous les angles sans multiplier les clics ? Est-il possible d’intégrer les produits dans des scénarios réels sur leurs pages ? Et pouvons-nous équiper les marchands d’outils avancés pour le shopping virtuel en utilisant des appareils futuristes qui n’ont pas encore été développés ?

Shopify, l’un de ses rivaux sur le marché, présente des applications innovantes de Spatial Commerce allant au-delà de la simple présentation de produits dans la section “Spatial Commerce Projects” sur le site Github. Un concept notable de la plateforme de e-commerce canadienne est un guide d’assemblage de meubles immersif. Bien que démontrée avec Meta Quest, cette application peut être utilisée efficacement en utilisant une fonction de réalité augmentée et la caméra d’un smartphone.

Google et Microsoft intègrent également des fonctions de Spatial Computing dans leurs moteurs de recherche, élargissant ainsi l’accès à diverses marques et revendeurs. Cette avancée élimine la nécessité d’un développement propriétaire coûteux. Au fur et à mesure que cette technologie attire l’attention, elle devient un élément essentiel de l’expérience quotidienne des utilisateurs. Les clients exigeront bientôt des essais virtuels de maquillage avant l’achat et bien d’autres choses encore. Bien qu’elle soit actuellement perçue comme une nouveauté, le Spatial computing évolue rapidement, passant d’un avantage concurrentiel à un outil essentiel pour les entreprises.

 

(Crédit image couverture : Apple)

Adrian Gmelch

Adrian Gmelch est un passionné de technologie et d’e-commerce. Il a d'abord travaillé pour une agence de relations publiques internationale à Paris pour de grandes entreprises technologiques avant de rejoindre l'équipe de relations publiques internationales de Lengow.

Votre bibliothèque e-commerce

4 conseils pour vendre sur les marketplaces maison et jardin

En savoir plus

Comment optimiser Google Shopping ?

En savoir plus

Comment maximiser les revenus sur les marketplaces ?

En savoir plus

Inscrivez vous à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, vous autorisez Lengow à traiter vos données pour l'envoi de newsletters concernant l'actualité de Lengow Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression de ces données, d'opposition à leur traitement, de limitation, de portabilité ainsi que la faculté de définir les directives relatives à leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits à tout moment en écrivant à dpo@lengow.com.

newsletter-image