Liens Sponsorisés : Amazon pourrait lancer son concurrent d’AdWords en 2014

3'

La stratégie de conquête de parts de marché continue pour Amazon. Selon des informations publiées par le Wall Street Journal, le leader américain du commerce en ligne serait en train de développer son propre logiciel de placement de publicités. Il s’agirait pour le site de remplacer les publicités placées par un tiers, comme Google, sur le portail Internet d’Amazon par un système conçu « en interne ». Celui-ci aurait également vocation à vendre de la publicité sur d’autres sites.

Après avoir racheté Twitch, un service de diffusion en streaming de parties de jeux vidéos en ligne pour 970 millions de dollars (au nez et à la barbe de Google qui la convoitait pour améliorer YouTube) Amazon semble à nouveau vouloir tailler des croupières à son meilleur ennemi Google. Amazon pourrait décider de lancer dès cette année son propre réseau de publicité ciblée. Le succès d’Amazon aux Etats-Unis (premier site de vente avec 74,5 milliards de dollars de ventes en 2013) pourrait l’inciter à développer son propre concurrent d’AdWords.

bezos-Amazon

De son coté, Google règne presque seul et sans conteste sur le marché mondial de la publicité en ligne avec 50 milliards de dollars, soit 31,92% du chiffre d’affaires global. Inexistant dans le secteur, Amazon entend bien s’imposer et faire de l’ombre au géant de la recherche sur internet. Selon le Wall Street Journal, Amazon plancherait sur sa propre plate-forme de liens sponsorisés, baptisée Amazon Sponsored Links. Jeff Bezos (en photo, ci-dessus) espèrerait la mettre en test dès la fin de cette année. Jusqu’à présent, les publicités sur le site d’Amazon étaient partiellement placées via d’autres plateformes, dont celle de Google ou Amazon a investit 55,2 millions de dollars en 2011 sur AdWords. Or la vente d’espaces publicitaires rapporte gros au 1er distributeur en ligne : 1 milliard de dollars en 2014, selon eMarketer. Amazon devrait donc être rapidement être en mesure de réinjecter les millions de dollars investis dans AdWords au sein de sa propre plateforme de vente.

Amazon infographic for Lengow Blog story-small

La partie intéressante de la stratégie d’Amazon, aux Etats-Unis et en Europe, réside dans sa capacité à tirer des revenus d’achats effectuées même hors de son propre site. Par exemple en Mai 2014, Amazon et Twitter ont lancé le service #AmazonCart qui permet aux utilisateurs de Twitter d’ajouter des articles à leur panier d’achat Amazon par la réponse à un simple tweet. Egalement, les Amazon Product Ads permettent à un e-commerçant de promouvoir ses articles (même ceux qui ne sont pas vendus sur la plateforme) au sein d’Amazon afin de générer du traffic entrant sur leur propre site.

Amazon suggested items screenshot

On ignore encore la manière dont Google va réagir aux velléités d’émancipation de son principale concurrent dans beaucoup d’autres domaines : la téléphonie, la livraison express et même par drones… Amazon est notamment particulièrement efficace dans ses outils de suggestions produits et de recommandation d’achats en bundle (voir ci-dessus) mais aussi au niveau de la livraison qui n’est plus offerte mais proposée à 1 centime d’euro pour la plupart des produits vendus sur le site par le géant américain.

author_avatar

Geoffray SYLVAIN