E-commerçants : 7 « nouveaux » réseaux sociaux à surveiller en 2015

7'

Les réseaux sociaux sont désormais incontournables. Nul doute que vous utilisez déjà Facebook, Twitter ou Pinterest pour garder le lien avec vos clients où qu’ils soient. Mais une nouvelle vague de réseaux sociaux est en train de naitre. Tirés par l’explosion de Snaptchat, ces nouvelles plateformes communautaires surfent sur une ligne anti-facebook qui plait aux internautes, en quête de liberté. Il fut un temps où démontrer la valeur de l’engagement généré sur les réseaux sociaux était difficile. Désormais, il existe une gamme d’outils dédiés à l’analyse du ROI sur les réseaux sociaux, les discussions autour de chaque marque, etc.

Il ne fait désormais plus aucun doute que les boutons sociaux sur un site e-commerce amplifient le bouche-à-oreille numérique et permettent d’acquérir un certain nombre de ventes induites. Voici 7 nouveaux (plus ou moins) réseaux sociaux à surveiller en 2015 pour développer la notoriété de votre site e-commerce sur le web.

snapchat-logo

1°) Snapchat :

Snapchat est un réseau social permettant d’échanger des photos ou vidéos avec une durée de péremption de quelques secondes. Plusieurs marques ont déjà tenté de s’approprier les codes de ce réseau social pour s’adjuger davantage de ventes. En envoyant des codes de promotion ou en partageant des courtes histoires avec leur communauté… Il est encore tôt pour appréhender exactement le potentiel de Snapchat en matière d’e-commerce, mais  les premières tentatives montrent que l’instantanéité de l’outils se prête bien aux achats compulsifs et aux recommandations sociales, en privé.

kermaloop-snapchat

La marque de mode Karmaloop par exemple, utilise Snapchat pour adresser à ses 2000 followers des contenus composés de photos (dont certaines sexy), coupons de réduction, caractéristiques produits, etc. De son coté, la marque britannique Co-operative Electrical a été l’une des premières enseignes à tenter de vendre du matériel informatique aux étudiants via Snapchat, en leur envoyant un code de réduction de 30 livres sterling avec destruction au bout de seulement 10 secondes !

cooperative-electrical-snapchat

En encourageant les étudiants à ajouter la marque à leurs contacts Snapchat, l’enseigne est parvenue à adresser son message à une cible très spécifique via un moyen qu’elle affectionne.

Potentiel e-commerce : 6/10

2°) Vine :

Vine est aussi un des réseaux les plus connus de cette liste. Racheté par Twitter, l’application mobile Vine compte déjà 13 millions d’utilisateurs et permet aux possesseurs de smartphones de partager de courtes vidéos (6 secondes maximum) créatives sur le web et auprès d’un réseau de contacts. Or ce format court et très populaire a été largement adopté par les marques pour promouvoir leurs produits. Orange France a ainsi profité de l’attrait pour ces mini-clips pour promouvoir son réseau 4G :

Des marques comme American Apparel, ou Adidas ont également été mises en scène (voir ci-dessous) et même eBay Now (voir ici) ont également opté pour ce format pour illustrer un ou plusieurs bénéfices de leurs services respectifs.

Potentiel Ecommerce : 8/10

3°) Ello :

Vous n’avez sans doute pas encore entendu parler d’Ello mais ce ne serait tardé. Ce nouveau réseau social est encore en phase de test et les inscriptions se font pour l’instant sur invitations seulement. Après une première vague de plusieurs milliers de demandes de compte le 24 septembre, le site a été plusieurs fois inaccessible en raison d’un trop grand nombre de connexions simultanées.

ello-screen

Le principe de ce nouveau réseau social est identique à celui de Facebook, Twitter, Tumblr ou Google+ : l’utilisateur dispose d’un compte, s’abonne à d’autres profils et peut publier des textes et des photos. Son interface large et épurée est agréable et laisse beaucoup de place aux photos et au texte sur fond blanc. Ce sont de bons points pour une future exploitations dans le cadre de l’e-commerce mais Ello laisse pour le moment encore assez peu de place aux interactions : le système de commentaires est rudimentaire, et certaines fonctionnalités manquent de clarté. A suivre…

Potentiel e-commerce : 5/10

tsuLogo

4°) Tsü :

Tsu est un tout nouveau réseau social créé le 14 Octobre 2014 grâce à une levée de fonds de 7 millions de dollars, de la part de Sancus Capital Prive (entre autres). La société lancée en 2013 par les entrepreneurs Sebastian Sobczak, Drew Ginsburg, Thibault Boullenger, and Jonathan Lewin veut créer un réseau social différent de Facebook en redonnant les fruits de leurs contenus aux utilisateurs. Le réseau Tsu inclus plusieurs bannières pubicitaires dont les revenus sont partagés entre les créateurs du contenu visualisé et la plateforme. Le mécanisme de création de compte est également innovant : si vous avez un code, vous pouvez rejoindre Tsu. Si vous avez un ami déjà inscrit, vous pouvez vous inscrire via son profil.

tsu-newsfeed

Il est encore un peu tôt pour parler de potentiel commercial pour une plateforme agée de seulement que quelques semaines… mais la présence de bannières laisse penser que le remarketing fonctionnera de manière similaire aux sites médias. On pourra donc vendre via Tsu.

Potentiel Ecommerce : 6/10

5°) Pheed :

Un autre de ces « nouveaux réseaux sociaux » qui a fait fureur aux Etats-Unis dès 2013 en surfant sur la vague de l’anti-Facebook est certainement Pheed, qui propose lui aussi de monétiser et de protéger vos contenus à votre place. Le concept s’inspire en revanche librement des us et coutumes de Twitter : sur Pheed les posts sont limités à 420 caractèreset on peut poster des photos, de la musique, des vidéos ou créer des événements, comme sur Facebook. Pheed se concentre sur la monétisation des contenus générés par l’utilisateur, qui peuvent lui rapporter gros si son compte est populaire. Ce sont ces deux aspects qui lui ont permis d’atteindre 1 million d’utilisateurs en quelques semaines. Pheed propose un système de « pay-per-view » permettant d’accéder à du contenu premium en payant.  Sur Pheed, c’est l’utilisateur lui-même qui décide du prix : de 1,99$ à quelques dizaines de dollars la vue, ou la consultation illimitée via un abonnement mensuel afin de bénéficier des actualités de leurs comptes préférés. Certaines célébrités comme par exemple Slash, Chris Brown ou David Guetta pheedent déjà.

pheed-home

En tant que marque, l’aspect transactionnel de Pheed ne peut être négligé. En revanche, le format de communication devra être repensé : personne ne paie pour voir de la pub !

Potentiel Ecommerce : 7/10

6°) Jelly :

Jelly.co est un réseau social âgé de moins d’un an, lancé par Biz Stone (le co-fondateur de Twitter) afin de proposer une interface de questions/réponses entre particuliers. Jelly prend la forme d’une application mobile pour iOS et Android, permettant de répondre aux questions de son réseau d’amis existants. Par exemple : les utilisateurs peuvent prendre une photo, insérer une question en légende afin de demander des conseils à leurs contacts. Les aspects de recommandation sociale et d’achat sont donc très présentes au sein de Jelly.

jelly-question-casque

En tant que marque, il est difficile d’interagir à la place des utilisateurs aux questions posées sur ses produits, mais il convient d’en analyser la nature pour savoir ce qui se dit d’elle. Jelly permet aux utilisateurs de se connecter avec leurs comptes Facebook et Twitter habituels.

Potentiel Ecommerce : 4/10

7°) Chaze :

Chaze est un réseau social mobile permettant de créer, relever et partager des challenges photographiques avec sa communauté. Pour chaque défi lancé à ses contacts, l’utilisateur doit définir un thème et une règle du jeu avant de le proposer au reste de la communauté. Le flux est alors alimenté par les contributions de contacts qui relèvent les défis en prenant un cliché de la réalisation.

chaze-app

Chaze se distingue des autres réseaux sociaux par les aspects de « gamification » qui ne sont pas présents au sein des autres services de partage de photos. La version web de l’application permet aux marques de mettre en place des challenges en plusieurs étapes, et avec des options de géolocalisation ou l’ajout d’indices. On peut ainsi imaginer qu’une enseigne utilise Chaze pour animer une communauté d’acheteurs potentiels autour d’un point de vente ou même en ligne.

Potentiel Ecommerce : 7/10


sources : Supercellmedia / GetElastic.com / Zdnet.com / FrenchWeb

author_avatar

Geoffray SYLVAIN