E-commerçants : Préparez-vous à intégrer l’étiquette-énergie sur vos fiches produits

3'

Destinée à informer l’ensemble des consommateurs, l’étiquette énergie est une fiche qui résume les différentes caractéristiques d’un produit en indiquant particulièrement ses performances énergétiques. Tout ceci dans le but de faciliter l’information aux consommateurs dans leur choix entre différents modèles. Cette démarche qui ne concernait que les magasins physiques sera en début d’année prochaine appliquée aux boutiques en ligne.

Comment fonctionne cette étiquette énergie ?

Au sein de cette fiche, l’efficacité énergétique d’un appareil est évaluée en termes de classes d’efficacité énergétique. Du rendement le plus optimal (Classe A) au moins efficace (Classe G). Cette réglementation, introduit pour l’ensemble des appareils électroménagers en 1992, a été depuis étendue à d’autres secteurs d’activité (automobile et immobilier). Ainsi les consommateurs ont la possibilité de comparer plus simplement les performances environnementales d’une produit de manière à les inciter à acheter des produits beaucoup moins énergivores.
eco-label-aspirateur

Mise en conformité au 1er janvier 2015

Le 5 mars dernier, la commission européenne a adopté un règlement concernant l’étiquetage des produits liés à l’énergie sur Internet. Alors que l’affichage de l’étiquette énergie, sur les produits soumis à cette réglementation, était déjà obligatoire dans les magasins physiques, cela sera désormais le cas pour les sites de ventes en ligne à partir du 1er janvier 2015. Cette loi sera ainsi appliquée à l’ensemble des boutiques en ligne pour les produits concernés. A compter de cette date, les marchands auront alors l’obligation d’afficher l’étiquette énergie, à proximité du prix du produit, pour la vente d’appareils électroménager couverts par cette réglementation. Tout ceci en complément d’une fiche produit détaillée et renseignée en fonction des critères que la loi implique.

lave_linge___tiquette___nergie

Si vous utilisez la solution Lengow et que vous souhaitez dès à présent mettre aux normes vos fiches produits sur l’ensemble des diffuseurs sur lesquels vous êtres présents, voici la démarche à suivre. Vous devez dans un premier temps rajouter à partir de votre flux source une colonne dédiée dans laquelle vous indiquerez les différentes informations énergétiques liées à vos produits. Pour que cette information soit prise en compte dans le champs description de vos produits sur les diffuseurs, vous devrez alors indiquer en dynamique dans le “matching champs” en, en plus du matching de votre champ description initial.

Quels secteurs concernés ?

Cette nouvelle réglementation s’appliquera essentiellement aux produits électroménagers. Seront concernés dans un premier temps les appareils de froid (réfrigérateurs, congélateurs…), les aspirateurs, les appareils de lavage (lave-linge, lave-vaiselle, sèche-linge…) ainsi que les fours. Les hottes domestiques quant à elles ne seront réglementée que dans un second temps. Même si on retrouve déjà cet étiquetage sur certaines boutiques en lignes, celui-ci deviendra obligatoire en début de d’année prochaine.

Pour l’heure, il est précisé que, dans le cas de la vente à distance, les informations doivent figurer sur l’étiquette dans un ordre précis. Toutefois, il n’existe actuellement aucune obligation d’afficher l’étiquette elle-même ou la fiche produit” précise le Journal Officiel de l’Union Européenne.

Retrouvez l’ensemble des modalités d’affichage ainsi que le contenu réglementaire des fiches produits ici.

Quel avantage tirer de cette réglementation ?

La mise en place obligatoire de cette étiquette énergie aura un double avantage pour les sites de ventes en ligne. D’un côté elle permettra aux marchands de se différencier en terme d’offre en mettant en avant leurs produits très peu énergivores. D’autre part, la consommation en énergie étant un sujet d’actualité dont les consommateurs se préoccupent de plus en plus, cela aura pour objectif de donner la possibilité aux e-shoppers de bénéficier de cette information lors de leurs achats en ligne. De cette manière les internautes seront davantage informés à défaut de pouvoir voir physiquement le produit avant de l’acheter.


Sources : FEVAD / Les Numériques

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow