Comment appréhender sa e-logistique à l’international ?

4'

delivery

Comme nous avons pu le voir dans notre article sur la sortie de notre livre blanc cross-border, faire ses premiers pas à l’international demande de prendre en compte un certain nombre d’éléments avant de se lancer. Intéressons-nous aujourd’hui à la e-logistique, dont la gestion doit être optimale pour offrir une expérience client de qualité et optimiser vos coûts.
delivery

1/ Quelles méthodes de livraison privilégier ?

Lorsqu’il s’agit de livrer ses produits à l’étranger, l’un des plus grands défis pour les distributeurs et les marques est de gérer les attentes de leurs clients concernant les délais de livraison et de gagner leur confiance. De plus en plus exigeants en termes de livraison, les consommateurs veulent être livrés toujours plus vite, quelle que soit la provenance de leur(s) colis.

Pour répondre comme il se doit aux attentes de vos clients et appréhender au mieux vos coûts, il est important de faire le bon choix. Font partie des options les plus connues : le coursier, l’affranchissement international, l’injection directe, etc. Enfin, pour réussir au mieux votre internationalisation, il est préférable d’adopter une approche multi-transporteurs. Pour en savoir plus sur les avantages et inconvénients de ces modes d’expédition, consultez notre livre blanc : “Expand your e-commerce business internationally”.

Lorsque vous internationalisez votre activité, pensez à réduire au maximum vos frais de port qui sont trop souvent la cause d’un grand nombre d’abandons de panier quand ils sont trop élevés.

2/ Quels sont les frais liés à l’internationalisation ?

Le e-commerce cross-border est dans la plupart des cas soumis au paiement de taxes et droits d’importation.

Si les taxes sont généralement perçues au même taux sur tous les produits, il existe des exceptions sur certaines catégories de produits. Certains pays ou états offrent un seuil d’exonération d’impôt, ce qui est non négligeable pour déterminer quel service d’expédition utiliser.

Concernant les droits de douane, il existe un code SH (Système Harmonisé) composé de 6 chiffres qui a été développé et qui est maintenu par l’OMD (Organisation Mondiale des Douanes). Ce code de reconnaissance internationale permet de classer et d’identifier les biens échangés. Ainsi, tous les importateurs et exportateurs doivent utiliser le code SH approprié pour classifier correctement les biens importés. Sachez qu’une mauvaise utilisation de ce code entraîne des retards au niveau du dédouanement, des coûts supplémentaires voire la confiscation de vos biens.

Quant aux modalités de paiement de ces éléments et les éventuelles surtaxes qui peuvent être liées, nous vous invitons à télécharger notre livre blanc cross-border.

3/ Quels retours et remboursements proposer ?

Les frais de retour, les politiques de retour restrictives, et les problèmes avec le service clients sont les trois principaux facteurs qui entraînent une expérience client négative lors d’un retour produit. Pour que vos clients gardent un bon souvenir de leur achat, il est important de mettre en place un système de retour facile, clair et complet. Celui-ci permet ainsi aux acheteurs d’imprimer leur étiquette de retour et de suivre eux-mêmes le retour de leur colis, dont le processus de renvoi peut-être géré en interne ou sous-traité.

Comme les normes et les droits des consommateurs concernant les retours et les remboursements varient d’un pays à l’autre, il est important de rédiger des conditions générales par pays.

4/ Comment gérer votre inventaire ?

Si certains e-commerçants disposent de leurs propres espaces de stockage, d’autres décident de stocker leurs produits dans des entrepôts externes à l’étranger. Placés stratégiquement, ils permettent d’optimiser les coûts d’expédition, les trajets et les délais de livraison à la fois à l’échelle locale mais également internationale.

Par ailleurs, pour assurer la réussite de votre activité, il est essentiel d’avoir une parfaite gestion de vos stocks. C’est pourquoi il existe des systèmes automatisés de gestion des commandes (SGD) qui synchronisent en temps réel votre site e-commerce avec les installations d’entreposage, de manière à avoir un contrôle centralisé de votre inventaire.

Avec ce type de système, vous pouvez suivre toutes les évolutions de votre inventaire, les enregistrements d’expédition et le statut des commandes.

Si vous avez pour projet de développer ou renforcer votre activité à l’étranger, téléchargez notre livre blanc dédié au e-commerce cross-border  :

Téléchargez notre livre blanc cross-border

whitepaper-cross-border_970X250-EN

author_avatar

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow