Le Royaume-Uni, moteur du e-commerce en Europe

3'

Troisième marché e-commerce dans le monde, le Royaume-Uni se positionne en tête des ventes sur le marché européen. Avec plus de 30% de parts de marché, le e-commerce au Royaume-Uni a rencontré une croissance de 13,65% en 2017. Découvrez les derniers chiffres et tendances du marché britannique publiés par Ecommerce Foundation.

Avec une croissance de 13,65% en 2017, le e-commerce BtoC anglais devrait continuer sa progression en 2018 et rencontrer une hausse de 14,3%. Ce qui a permis au commerce électronique de représenter 16,40% du total des ventes au détail en 2017, contre 3,4% il y a dix ans.

comportement_dachat_consommateurs_britanniques

Comment consomment les e-shoppers anglais ?

Qu’il s’agisse de trouver des informations sur des produits et services (20%) ou encore se rendre sur les réseaux sociaux (19%), Internet est un passage incontournable dans le parcours d’achat des e-shoppers.

Dominés par les 35-44 ans (qui représentent la majorité des acheteurs), les e-shoppers anglais n’hésitent plus à se rendre sur Internet pour effectuer leurs achats. Parmi les produits les plus convoités sur Internet par les consommateurs anglais, on retrouve la catégorie habillement qui sans grande surprise se positionne en première position des achats les plus effectués en ligne.

Attirés principalement par le choix (54%), la possibilité de comparer (53%) et le prix (46%), les cyberconsommateurs sont 54% à trouver un marchand depuis le moteur de recherche de Google. Par ailleurs, Amazon joue un rôle important dans le parcours d’achat des consommateurs anglais puisqu’ils sont 91% à utiliser la place de marché, contre 56% à l’échelle mondiale.

Au Royaume-Uni, Facebook occupe également une place prépondérante dans les usages des consommateurs. Si bien que 22% d’entre eux seraient prêts à acheter directement sur la plateforme (et 10% sur Instagram) plutôt que sur le site d’un marchand.

Nota : la moitié des internautes anglais s’attendent à ce qu’un site se charge en moins de 2 secondes.

A quoi ressemble leur parcours d’achat ?

Près de la moitié des acheteurs en ligne au Royaume-Uni utilisent leurs appareils mobiles (smarphone ou tablette) pour rechercher des produits. Avec ces appareils, ils se rendent notamment sur l’application de vente eBay (Android et iOS confondus), très populaire dans le pays.

Cependant, c’est depuis leur ordinateur qu’ils continuent à finaliser leurs achats. En parallèle, l’omnicanal joue également un rôle important dans le e-commerce britannique, puisque plus de 90% des e-shoppers se rendent également en magasin pour acheter des produits. Ce comportement omnicanal est d’ailleurs particulièrement ancré chez les e-shoppers membres de la génération Y (82%).

Enfin, les commandes réalisées sur Internet par les consommateurs sont passées à 93% depuis un site e-commerce anglais. Ce qui n’empêche pas les acheteurs britanniques de commander en dehors des frontières puisque 31% des achats sont effectués depuis d’autres pays de l’Union européenne (contre 27% en 2016).

Quelles sont leurs attentes en termes de paiement et livraison ?

Si PayPal reste le mode de paiement préféré des Anglais, certains acheteurs ne seraient pas contre utiliser de nouveaux modes de paiement biométriques pour finaliser leurs achats : scan des empreintes digitales (69%), reconnaissance vocale (18%).

Comme pour tous les acheteurs, la livraison est une étape clé puisqu’ils touchent leur achat du bout des doigts. Ils sont d’ailleurs 73% à souhaiter avoir la possibilité de suivre le statut de leurs achats. Quant au mode de livraison, 54% des e-shoppers britanniques préfèrent opter pour le “Click and Collect” et 21% pour la livraison sur leur lieu de travail.

Si vous avez pour projet de développer ou renforcer votre activité à l’étranger, découvrez notre nouveau livre blanc dédié au e-commerce cross-border :

Livre Blanc: E-commerce Cross-Border

Préparez votre développement international avec notre livre blanc su…

En savoir plus

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow