Soldes d’hiver 2017 : vers un événement uniquement e-commerce ?

2'

Les soldes d’hiver se sont clôturés mardi 21 février après 6 semaines de démarques. Malgré une fréquentation et des dépenses en baisse, certains consommateurs restent tout de même attachés à cette période, puisque 3 Français sur 4 ont profité de promotions pour effectuer des achats.
soldes-dhiver-837x419

Un rendez-vous presque manqué

Fini le rush des premiers jours et le temps où les consommateurs se bousculaient dans les rayons des magasins pour être le premier à profiter des démarques. Cette transition s’explique notamment par le succès des ventes privées et des promotions qui fleurissent dans les boîtes e-mails des acheteurs tout au long de l’année et impactent ainsi l’engouement d’autrefois.

Cependant, face à cette tendance à la baisse identifiée lors notre précédent article sur le bilan de la première semaine des soldes, certains consommateurs ont tout de même été au rendez-vous. D’après un sondage Toluna pour LSA, plus de 75% des Français ont profité des soldes d’hiver avec des dépenses moyennes avoisinant les 200€.

soldes_hiver_2017_webloyalty

Le e-commerce, premier canal d’achat pendant les soldes ?

Face à une baisse globale de fréquentation en magasins physiques, le e-commerce quant à lui continue d’attirer les consommateurs sur Internet. Si bien qu’il ne devrait pas tarder à devenir le principal canal d’achat à l’occasion des soldes. Au cours de cette période, plus de 40% des acheteurs ont passé commande en ligne, alors que 47% se sont rendus dans les centres commerciaux.

En magasin, les Français se laissent aussi moins facilement convaincre qu’avant, ils vérifient avec leur mobile les offres et cèdent moins aux coups de cœur… Dans ce contexte, les sites marchands s’en sortent beaucoup mieux que les magasins physiques en continuant à attirer des consommateurs malgré des opérations commerciales rapprochées…, indique Philippe Guilbert, directeur général Toluna

Une étude réalisée par Webloyalty sur les quatre premières semaines de soldes révèle également que les consommateurs se tournent progressivement vers le mobile pour profiter de bonnes affaires. Les commandes quant à elles sont en hausse de 51%, pour représenter 29% de l’ensemble des achats sur la période étudiée. Concernant les secteurs plébiscités, Webloyalty met également en évidence la stagnation du secteur “Mode” au profit de celui de l’équipement de la maison qui rencontre une hausse de plus de 10%.

L’évolution du comportement d’achat des consommateurs en période de soldes soulève donc un certain nombre de questions : Est-ce que les soldes sont toujours apporteurs de chiffre d’affaires ? Ce rendez-vous se fera-t-il à terme uniquement en ligne et sur une période plus courte ? Le Black Friday venant tout droit des Etat-Unis va-t-il prendre davantage de place dans le paysage du e-commerce français pour à terme remplacer les soldes ? A ce sujet, nous avons posé la question à quelques uns de nos marchands et plus de 50% d’entre eux nous ont confié miser plutôt sur les soldes que le Black Friday.


Sources : Toluna / Ecommerce Magazine

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow