Soldes d’hiver 2018 : 28 millions d’e-shoppers français attendus

2'

La première semaine des soldes d’hiver 2018 s’est achevée hier. Décryptons ensemble les intentions d’achat et les dernières informations sur l’évolution de la réglementation.

D’après un baromètre réalisé par la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), en partenariat avec l’institut CSA, 28 millions de e-shoppers français sont attendus entre le 10 janvier et le 20 février 2018. Comme nous l’évoquions l’année dernière sur notre blog, la tendance vers une consommation en ligne se confirme puisque les consommateurs sont de plus en plus nombreux à privilégier Internet pour effectuer leurs achats, au détriment des magasins physiques.

Des transactions mobiles en hausse

A l’occasion des soldes d’hiver 2018, 70% des e-shoppers français ont l’intention d’effectuer leurs achats sur Internet et comptent dépenser environ 216 euros, soit en moyenne 3,4 articles.

Le mobile, quant à lui, est également sollicité par les cyberconsommateurs puisque 33% d’entre eux pensent passer commande depuis leur Smartphone. L’achat sur mobile ne cesse de croître pendant les soldes comme en témoigne ce graphique qui révèle une augmentation de 22% des achats entre 2013 et 2018.

Si les soldes restent un rendez-vous à ne pas manquer pour certains consommateurs, toujours en quête de bonnes affaires, on constate cependant que l’engouement pour cette période n’est plus le même qu’avant. En cause, la multiplication des offres promotionnelles qui font désormais partie du quotidien des acheteurs, entre les ventes privées et l’arrivée d’autres événements commerciaux, comme le Black Friday qui a notamment battu des records dans l’hexagone en 2017 avec une augmentation de 30% du nombre de transactions par rapport à l’année précédente. Moins connu en France, le Singles’ Day (ou Double Eleven), qui a lieu chaque 11 novembre en Chine, devrait également se faire un nom sur le territoire français dans les prochaines années.

Une réglementation remise en question

En marge du lancement des soldes d’hiver 2018, Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’Etat à l’Economie, a également annoncé vouloir réduire la durée légale des soldes, pour redynamiser cette opération. Cette décision, qui intervient dans le cadre de la loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises), ferait passer les soldes de 6 à 4 semaines (hiver comme été), et devrait être effective à partir de janvier 2019.

Et vous, que pensez-vous ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour connaître votre avis 😉


Sources : FEVAD

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow