Entretien avec Julien Doyen, co-fondateur de ConsoTrust et avec Nicolas Hosta, co-fondateur de Vida Loca

5'

Ces dernières années, nous constatons une multiplication des applications de scoring. Cette nouvelle tendance montre que la transparence et l’éthique sont des éléments très importants dans les attentes des consommateurs. Ils ont besoin de s’informer plus en amont sur un produit avant de l’acheter.

Lengow a rencontré deux fondateurs qui surfent sur cette prise de conscience. L’un est co-fondateur d’une application centrée sur l’empreinte carbone des produits que nous consommons. Le second a mis en place une plateforme qui fiabilise et enrichit les données de nos produits alimentaires d’une part, et permet d’améliorer les produits pour répondre à ces nouveaux enjeux consommateurs d’autre part. Lengow les a rencontrés.

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots en quoi consistent ConsoTrust et Vida Loca ?

Nicolas Hosta : Vida Loca vient d’un jeu de mots sur la « vie Low carbon », et d’une envie de mettre un peu de fun sur ce sujet bien sérieux !

Nous avons développé une application qui s’appelle Carbon Tag et qui permet d’automatiser l’étiquetage de l’empreinte carbone pour les produits de grande consommation. Pour cela nous utilisons une approche statistique et des données fournies par l’ADEME qui évalue l’empreinte carbone de produits types. Nous récoltons également les ACV (Analyses de Cycle de Vie) de produits publiées directement par les marques ou via des publications scientifiques. Ces données peuvent être disponibles facilement sur certains site marchands (comme Apple ou All Birds) ou de façon plus confidentielle dans le cas d’études destinées à des experts. Tout cela nous permet de disposer d’une base de données avec des produits types et des produits spécifiques. Pour chaque catégorie de produit, l’application essaie de déterminer et de mettre en avant ce qui fait varier l’empreinte carbone. Ex : pour un t-shirt, ce sont principalement la matière et le mix énergétique du pays de fabrication qui vont avoir un impact sur l’estimation.

Julien Doyen : ConsoTrust est une plateforme SaaS (Software as a Service) s’appuyant sur deux briques complémentaires :

  • ConsoTrust Data Services qui fiabilise et enrichit les données des produits alimentaires. Elle permet d’assurer la conformité réglementaire des données et de calculer automatiquement de nombreux attributs produits autour des notions environnementales, nutritionnelles, de santé, d’application de consommation ou d’origine des ingrédients.
  • ConsoTrust Business Services exploite les données fiabilisées et enrichies par ConsoTrust Data Services pour proposer des services de benchmark, d’amélioration et de simulation de gammes selon de multiples attributs consommateurs disponibles sur la plateforme.

Comment sont nées ces deux initiatives  ?

Julien Doyen : Parents d’enfants avec des allergies alimentaires sévères, nous avons d’abord lancé en 2014, avec mon associé, l’application Allergobox qui permet de scanner les produits alimentaires afin de connaître les différents allergènes des produits. Nous devions travailler avec les industriels pour pouvoir récupérer leurs données sur les produits. Nous avons alors remarqué de nombreuses erreurs dans les données renseignées par les marques. Il nous a donc fallu développer une capacité de contrôle et de correction de ces données, c’est comme cela qu’est née ConsoTrust.

Nicolas Hosta : Il y a 2 ans, j’ai voulu calculer mon empreinte carbone personnelle. J’ai trouvé et rempli un questionnaire proposant de l’évaluer sur une année. Cela était très instructif mais assez laborieux puisqu’il fallait se souvenir de tout ce que j’avais consommé depuis un an. Je me suis dit que ce serait beaucoup plus pratique de suivre mon impact au quotidien et l’idée a commencé à germer. Depuis, plusieurs superbes applications qui permettent de suivre régulièrement l’empreinte carbone de ses achats sont apparues (ex : Greenly ou Carbo) mais elles touchent surtout des citoyens déjà conscients puisqu’il faut faire la démarche de télécharger l’application et de la synchroniser avec son compte en banque. Pour dépasser cette limite, et permettre à chaque consommateur de disposer de cette information au meilleur moment, nous avons décidé de proposer une solution en amont et de travailler avec les sites e-commerce pour les aider à mieux comprendre l’empreinte carbone de leurs produits et à la partager avec leurs clients de façon positive pendant une session de shopping.

Comment cela fonctionne techniquement ?

Nicolas Hosta : Nous proposons notre service sous forme de SaaS (Software as a Service) et nos clients peuvent utiliser soit notre API pour une intégration à leurs outils existants, soit notre application web pour importer leur catalogue et obtenir les estimations d’empreinte carbone et les benchmarks marché. Nous proposons également une app Shopify qui permet d’avoir accès directement à l’estimation de l’empreinte carbone de tout le catalogue ainsi qu’à l’affichage sur les pages produits et l’estimation de l’empreinte carbone totale du panier.

Julien Doyen : Les clients de ConsoTrust peuvent interagir avec la plateforme, en entrée et en sortie, de multiples manières. Ils peuvent par exemple connecter leur PIM directement à ConsoTrust, ou encore utiliser les API de la plateforme ou encore les fonctionnalités d’import/export de fichiers de tous formats. ConsoTrust a également la capacité à extraire, normaliser et structurer les informations depuis les visuels produits.

Quelles sont vos parties prenantes ?

Julien Doyen : Nous travaillons avec les industriels, les entreprises de la grande distribution, les directions qualité, le marketing produit, les services e-commerce et de data management.

Nicolas Hosta : Nous travaillons avec des sites e-commerce ou des marketplaces qui souhaitent afficher l’empreinte carbone de leurs produits.

Quels sont vos objectifs de développement pour les années à venir ?

Nicolas Hosta : Nous avons commencé avec des petits catalogues et avec des marques éco responsables (textile, chaussures et accessoires). L’objectif est d’aller vers de plus gros catalogues et d’enrichir nos données pour d’autres secteurs comme le multimédia, l’ameublement, les produits cosmétiques et d’hygiène et les produits alimentaires. Une étape importante pour nous serait la mise en place rapide d’une réglementation simple et pragmatique de l’affichage de l’empreinte carbone en France.

Julien Doyen : ConsoTrust est déjà utilisée par la majeure partie des distributeurs et de plus en plus d’industriels français, auxquels nous avons de nombreuses innovations à proposer. Notre volonté à court terme est également de développer la plateforme à l’international, ce qui a déjà commencé grâce à nos clients français qui ont les mêmes besoins dans d’autres pays.  Enfin, nous avons la volonté de nous intéresser aux produits cosmétiques et d’hygiène.

Actualités de Vida Loca : La version bêta de l’application Carbon Tag s’ouvre sur invitation pour les marketplaces en septembre. Ecrivez à nicolas@vidaloca.earth pour recevoir une invitation !

Marie Bruneau