Ecommerce : quels rapports suivre sur Google Analytics ? (2/2)

4'

Après avoir évoqué dans un article précédent l’analyse de la performance d’un site e-commerce avec l’outil de tracking Google Analytics, nous allons aujourd’hui nous intéresser aux principaux rapports qu’un marchand doit suivre pour augmenter les performances de sa boutique en ligne.
LogoGA

Les rapports sur le commerce électronique amélioré de Google Analytics

En vous rendant dans la section “Conversions” > “Commerce électronique” vous allez pouvoir générer un certain nombre de rapports dédiés à votre activité qui vous permettront d’avoir une meilleure visibilité sur votre activité.

Les rapports liés à votre clientèle

Le rapport d’analyse du comportement d’achat de vos clients vous permet d’avoir une visibilité détaillée de la manière dont les internautes interagissent avec le contenu de votre boutique en ligne : consultation de votre catalogue produits, ajout et suppression d’articles dans le panier d’achat, ou encore l’état des transactions réalisées sur votre site (initiation, abandon ou encore finalisation).
googleanalytics1
Le rapport d’analyse du comportement lors du processus de paiement, vous donne quant à lui la possibilité d’identifier et de suivre le comportement d’achat des e-shoppers qui se rendent sur votre site durant leur processus de paiement. Les informations que vous récolterez vous permettront d’ajuster votre stratégie pour simplifier leur parcours d’achat si besoin. Si par exemple vous vous rendez compte qu’un certain nombre d’internautes quittent votre boutique en ligne au moment où vous leur demandez de se créer un compte client, pensez alors à leur proposer des alternatives : inscription via la Social Connect ou encore possibilité de passer commande sans obligatoirement devoir s’enregistrer.

Les rapports liés à vos produits

Le rapport sur les performances de vos produits permet d’analyser en détail les performances de vos articles et d’identifier vos best-sellers de manière à les mettre davantage en avant sur votre site e-commerce. Cependant pour cela, vous devez au préalable importer vos données produits dans Google Analytics pour faire une analyse par catégorie, marque,… Avec ce rapport, vous serez entre autres informés sur les produits qui auront été ajoutés puis supprimés du panier d’achat, le chiffre d’affaires généré pour chaque article, les fiches produits consultées ou encore le montant total des remboursements octroyés par rapport au chiffre d’affaires réalisé.
Si vous souhaitez par exemple découvrir les catégories de produits qui ont été le plus ajoutées dans le panier d’achat des e-shoppers, sélectionnez “Product Category” puis la statistique “Product Adds”.
googleanalytics2
Le rapport “performances de la liste de produits” va quant à lui vous donner l’occasion de regrouper vos produits au sein d’une liste. Pour cela, vous devez renseigner au préalable les éléments suivants dans Google Analytics : “Nom de la liste de produits”, “Position de la liste de produits”, “Produit”, “Code produit”. Ceci va ainsi vous permettre d’analyser la page de catalogue, les blocs de vente croisée, les blocs de gamme supérieure, les blocs de produits connexes ou encore les pages de résultats de recherche. En fonction de ces regroupements vous pourrez alors obtenir le nombre de consultations, de clics et le CTR de votre liste de produits. Ce rapport a pour objectif de vous permettre de réorganiser vos produits afin d’optimiser le taux de clics et les conversions.
Connaître la performance de son offre est tout autant importante quand vous diffusez votre catalogue produits sur les places de marché et comparateurs de prix. Lengow permet notamment aux marchands de maîtriser leur rentabilité sur ces diffuseurs en leur donnant la possibilité de centraliser la gestion de leur catalogue produits. De cette manière, vous pouvez identifier les produits qui se vendent le plus et génèrent un maximum de chiffre d’affaire. A l’inverse, Lengow vous donne également la possibilité de désactiver ceux dont le succès n’est pas au rendez-vous pour ne pas vous faire perdre d’argent.

Comment évaluer vos actions marketing ?

Si dans le cadre de votre activité vous décidez de réaliser des opérations marketing, Google Analytics permet de mettre en place un certain nombre de rapports pour certaines d’entre elles :
> Les promotions internes : elles regroupent l’ensemble des promotions visibles sur votre boutique en ligne et qui renvoient vers une autre page de votre site. Vous pouvez ainsi retrouver le suivi des vues, le nombre de clics et le CTR de vos visuels destinés à générer des ventes sur une autre page de votre boutique.

> Les coupons de commande ou produits : avec ce rapport, vous pouvez consulter la performance de vos coupons par commande ou par produits. Il vous donne ainsi accès au chiffre d’affaires généré, au nombre de transactions et à la valeur du panier moyen.

> Le code d’affiliation : ce code permet de savoir dans quelle mesure vos sites affiliés participent à la performance de votre site de ventes en ligne. Ce rapport vous permettra de faire ressortir les informations suivantes : le chiffre d’affaires généré, le nombre de transactions et la valeur du panier moyen.

Si vous souhaitez effectuer une analyse plus détaillée du parcours d’achat de vos clients, Google Analytics permet aux marchands de créer différents segments.

Les rapports “Entonnoirs multicanaux” et “Attribution”

En parallèle du rapport “Commerce Electronique”, l’outil de tracking propose deux autres rapports essentiels, accessibles depuis la section “Conversions” : le rapport “Entonnoirs multicanaux” et le rapport “Attribution”.
Les rapports sur les “Entonnoirs multicanaux” indiquent comment les sources de trafic vers votre boutique en ligne interagissent pour générer des ventes et des transactions.

Les rapports “Attribution” correspondent quant à eux à un ensemble de règles que vous allez fixer et qui va déterminer à quel canal revient le mérite d’une transaction.

Pour cela, vous avez soit la possibilité d’utiliser un modèle par défaut, soit d’élaborer votre propre modèle.
Dans les modèles par défaut on retrouve les modèles “Dernière interaction”, “Dernier clic non direct”, “Dernier clic sur une annonce AdWords”, “Première interaction”, “Linéaire”, “Dépréciation dans le temps” et “Basé sur la position”.

Si vous choisissez par exemple le modèle “Première interaction”, celui-ci signifie que le premier point de contact avec le client obtiendra 100% du crédit de la transaction. Si vous optez pour le modèle “Linéaire”, l’attribution de la vente sera quant à elle partagée à parts égales entre les différents points de contact du tunnel de conversion. Enfin, le modèle “Dépréciation dans le temps” prendra en compte les points de contact les plus proches du moment de la vente qui auront été identifiés. Ils se verront ainsi accordés la majeure partie du crédit de la vente. A noter que vous pouvez utiliser plusieurs modèles en même temps.

Pour clore ce chapitre dédié au rapport “Commerce électronique” de Google Analytics, on peut donc en conclure que cet outil de tracking vous permettra de comprendre ce que vos clients font sur votre boutique, de les aider dans leurs requêtes et de faciliter l’acte d’achat pour augmenter votre taux de conversion.

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow