Pourquoi adapter votre site e-commerce sur mobile ?

4'

Adopté par près de 70% de la population mondiale selon We Are Social, le mobile représente un canal clé dans le parcours d’achat des consommateurs. Quel que soit le moment et l’endroit où ils se trouvent, ils n’hésitent plus à s’en emparer pour se renseigner sur Internet et/ou effectuer un achat.

Comme l’indique UPS dans sa dernière étude intitulée “2017 UPS Europe Pulse of the Online Shopper” (Février 2018), il est plus que temps pour les marques et les distributeurs de penser “Mobile First”, dans un monde où l’Internet mobile prend désormais le pas sur l’Internet fixe.

Google veille au bon déploiement des sites mobiles

Depuis 2015, Google avantage dans ses résultats de recherche les sites mobile-friendly, dans le cadre du “Mobilegeddon”. L’année suivante, le moteur de recherche a remis à jour son algorithme pour renforcer davantage ces sites, de manière à favoriser la navigation des mobinautes depuis Google.

Par ailleurs, Google recommande également aux propriétaires de site d’opter pour le format Accelerated Mobile Pages (AMP). Lancé en 2015, Google AMP est une technologie open source permettant aux sites d’augmenter leur visibilité dans les résultats de recherche mobile, tout en optimisant leur temps de chargement. A ce jour, Google indique que plus de 30 millions de domaines ont à ce jour adopté cette technologie pour leur site.

Le géant américain va même plus loin puisqu’il compte lancer un nouveau format AMP “Stories”, destiné davantage aux médias. Dans le même esprit que Discover sur Snapchat, ces “Stories” ont pour but d’offrir une expérience interactive et adaptée aux usages sur mobile.

google-amp-stories

Toujours dans cette démarche d’amélioration du parcours utilisateur, Google vient d’annoncer qu’à compter de juillet 2018, son algorithme allait pénaliser les sites mobiles (Smartphone & Tablette) dont le taux de chargement des pages est trop lent.

Enfin, si vous souhaitez diffuser votre catalogue produits sur Google Shopping sur mobile, sachez que votre site e-commerce doit être avant tout optimisé sur ce support. Pour en savoir plus, consultez notre article “Comment optimiser ses annonces Google Shopping sur mobile ?”

Près d’1 achat sur 2 effectué depuis un mobile en Europe

D’après We Are Social, 60% des connexions mobiles se font désormais en haut débit et 90% des internautes sont également des mobinautes. Ces comportements favorisent ainsi la recherche d’information, mais également l’achat sur mobile. Si 43% des utilisateurs de Smartphone ont déjà effectué un achat depuis ce canal en Europe en 2017 (Etude UPS), c’est au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, que le e-commerce mobile a conquis le plus de m-consommateurs.

Que ce soit à l’échelle européenne,voire même internationale, le constat est clair. Les achats sur mobile se multiplient, mais les sites e-commerce ont encore du pain sur la planche pour offrir un parcours d’achat mobile fluide et sans rupture aux consommateurs.

Pour pallier ce retard, pensez aux marketplaces mobiles. Qu’il s’agisse de l’adaptation d’une marketplace sur mobile ou d’application mobile de shopping, ces plateformes permettent de développer votre visibilité sur mobile en dehors de votre boutique en ligne.

Le mobile prend la main sur les médias sociaux

Si les acheteurs adoptent progressivement le mobile pour leur shopping, c’est souvent depuis les plateformes sociales que leur parcours d’achat débute.

Avec plus de 40% de la population mondiale qui utilise les médias sociaux, les utilisateurs se tournent en priorité vers Facebook qui réunit plus de 2 milliards d’utilisateurs dans le monde, dont près de 90% des utilisateurs accèdent à la plateforme depuis un mobile. Ainsi, d’après le dernier rapport de BI Intelligence, Facebook se positionne en tant que grand gagnant du social commerce.

growth in share of retail site visits

Cependant, ce phénomène ne s’applique pas uniquement à Facebook puisque d’autres plateformes sociales mobiles comme Whatsapp, Facebook Messenger ou encore Wechat deviennent de réelle espaces conversationnels entre les marques et les consommateurs.

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow