Bilan e-commerce 2015 : 65 milliards d’euros dépensés sur Internet

3'

La FEVAD (Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance) a dévoilé ce jeudi les derniers chiffres du e-commerce en France. Dressons dès à présent le bilan de cette année 2015 et les perspectives pour 2016 !fevad

98% des e-shoppers se déclarent satisfaits des fêtes de fin d’année

A l’occasion des fêtes de fin d’année, 2 e-shoppers sur 3 ont effectué leurs cadeaux de Noël en ligne, soit 4% de moins que l’année précédente. Estimé en novembre dernier à 199 euros, le budget moyen des consommateurs à Noël a finalement atteint 245 euros d’après les cyber-consommateurs interrogés. Quant à la part des cadeaux commandés à partir de boutiques en ligne, 45% des e-consommateurs déclarent avoir davantage achetés sur Internet qu’en magasins physiques par rapport à 2014. 61% des e-shoppers déclarent avoir effectué leurs cadeaux de Noël en ligne pour gagner du temps et éviter les déplacements.

Il faut dire également que les acteurs du marché ont séduits les e-shoppers dès novembre en proposant des opérations promotionnelles notamment à l’occasion du Black Friday et du Cyber Monday. Ce qui a permis à 1 e-shopper sur 5 d’en profiter pour acheter leurs cadeaux de noël. Parmi les cadeaux les plus vendus, on retrouve les produits culturels avec les livres en tête, suivis des jeux/jouets et de la mode/accessoires. Ainsi, les achats en ligne ont généré près de 13 milliards d’euros au cours du mois de novembre et décembre, soit 12% de plus par rapport à 2014.

Noël2

E-commerce : +14% de croissance en 2015

Concernant le bilan annuel, près de 65 milliards d’euros ont été dépensés en ligne sur l’année 2015.

On recense désormais plus de 180 000 boutiques en ligne sur le marché, soit 25 000 sites e-commerce supplémentaires. Font partie des motivations qui incitent les marchands à développer leur activité en ligne: le gain de visibilité, l’augmentation du chiffre d’affaires et l’élargissement de la zone de chalandise, sachant que plus d’1 e-commerçant sur 2 vend aujourd’hui à l’international. En parallèle, les consommateurs passent de plus en plus le cap de l’achat en ligne avec 2,3 millions d’e-shoppers en plus en 2015, pour atteindre 36 millions d’acheteurs.

Même si le panier moyen continue à chuter pour atteindre 78€, il est cependant compensé par l’arrivée de nouveaux e-shoppers et la hausse de la fréquence d’achat des e-consommateurs avec 835 millions de transactions réalisées sur l’année 2015, soit 19% de plus par rapport à 2014.

Cette baisse de panier confirme également la démocratisation de ce mode d’achat qui se rapproche de plus en plus panier d’achat rencontré en magasins physiques.

Parmi les sites les plus consultés en 2015, on retrouve dans le top 3 les mêmes acteurs qu’en 2014, à savoir les places de marché Amazon, Cdiscount et la Fnac.

L’indice iPM de la FEVAD indique notamment que le volume des transactions réalisées sur les marketplaces a augmenté de 46% pour représenter 9% des ventes en ligne. Une étude réalisée par Oxatis révèle même que 29% des e-commerçants diffusent actuellement leurs catalogue produits sur les places de marché.

Le m-commerce quant à lui continue de faire des adeptes puisque selon l’indice iCM il a progressé de 39% en 2015 pour atteindre 6 milliards d’euros, soit 10% du marché du e-commerce. Un sondage CSA révèle notamment que la mode et les produits culturels seront les secteurs qui concentreront le plus d’intention d’achat sur Smartphone en 2016.

En pleine mutation, les acteurs du marché ne cessent de proposer des nouveaux modes de livraison pour faciliter la vie des consommateurs. Questionnés sur le sujet 1 Français sur 2 a indiqué être intéressé par la livraison collaborative réalisée par un particulier, pour un prix moins élevé.

sondage_CSA

D’après les estimations de la FEVAD, le marché devrait dépasser le cap des 70 milliards d’euros en 2016 avec plus de 200 000 sites marchands actifs et pas moins d’1 milliard de transactions réalisées sur l’année.


Sources : FEVAD / Oxatis / CSA

Image : @‏MartinePinville

Indice iPM : indice calculé en fonction des informations collectées auprès des marketplaces participant au panel iCE 40 de la FEVAD. Il correspond ainsi aux transactions réalisées sur les places de marché par les sites utilisateurs.
Indice iCM : indice calculé en fonction des informations collectées auprès du panel iCE40. Il correspond au chiffre d’affaires généré par les sites faisant partie du panel via les terminaux mobiles (smartphones et tablettes) dans le cadre des sites et applications mobiles.

Maud Leuenberger

Editorial Project Leader @lengow